Derniers commentaires

Archives quotidiennes : 29 mai 2012

Pourquoi un nouveau projet ?

Nous ne le répéterons jamais assez, le projet actuel d’aménagement du circuit de Gasques, est totalement différent de celui déposé à l’appui des demandes de CU de 2007, 2008 et de la demande de prorogation de 2009.
C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles le Maire de la commune a refusé le permis d’aménager. Contrairement à ce qui peut se dire ici où là, il ne s’agit pas d’une simple évolution, mais du changement radical d’un projet, certes global, mais dont on a changé la destination du circuit, dont on a augmenté considérablement le nombre d’utilisateurs potentiels, et dont on a interverti les priorités initiales de réalisations.

Projet originel (1)
Projet actuel (2)

1°) Aménagement d’un complexe touristique dans le château et ses annexes

2°) Prévision d’aménagement d’un anneau routier exclusivement réservé à la clientèle…destiné à la circulation véhicules de collection…en dehors de toute compétition sportive automobile.

1°) Construction d’un anneau routier de loisir…pour la pratique du pilotage sportif…ouvert à tout conducteur de véhicule homologué…en dehors de toutes compétitions.

2°)…l’anneau routier est le moteur du projet…les autres aménagements ne seront viables que dans l’hypothèse de la mise en service du circuit.

(Tous les termes figurant dans ce tableau sont extraits , soit des demandes de CU, soit des divers documents constituants le dossier d’enquête publique. D’éventuel dans l’ancien projet, l’anneau routier devient le moteur du projet actuel. Nous n’avons rien inventé.)

En mettant en parallèle les deux projets, on constate aisément le changement d’orientation finale. Et, si le projet initial avait recueilli un accueil intrigué mais bienveillant de la part des populations riveraines, le nouveau projet est totalement rejeté par nombre de ces mêmes riverains et habitants, concernés par l’augmentation conséquente et inexorable des nuisances.

Par conséquent, logiquement , légitimement, les questions suivantes se posent :

  • qu’est ce qui a poussé les pétitionnaires à transformer ainsi leur projet initial ?

  • cela faisait-il partie d’une stratégie élaborée à l’avance afin d’obtenir plus facilement le permis d’aménager ?

  • les pétitionnaires se sont-ils rendu compte qu’un tel investissement, pour un circuit uniquement réservé aux véhicules de collection de la clientèle du complexe touristique, était déraisonnable économiquement ?

  • devant cette prise de conscience, ont-ils voulu mettre en place les bases d’une structure évolutive dans le temps ? En effet, même le nouveau projet ne semble pas rentable et cela nous permet de supposer qu’à l’avenir d’autres activités viennent se greffer, augmentant encore l’émission de nuisances. Par exemple,il suffit de consulter Internet pour constater que la quasi-totalité des circuits automobile, accueillant ou non des compétitions, sont dotés d’écoles de pilotage, permanentes ou occasionnelles.

Quelles que soient les raisons qui ont poussé les pétitionnaires à élaborer ce nouveau projet, nous ne pouvons l’accepter dans son état actuel et du fait des potentialités qu’il permet.. Totalement incongru dans l’environnement rural, en distorsion avec le plan de développement durable et la politique économique de la commune, ce projet n’a pas sa raison d’être.

C’est avec énergie et détermination que nous nous y opposons.

(1) : source : C.U du 21 juillet 2008

(2) : source : dossier présenté à l’enquête publique le 15 décembre 2011

Visitor Stats

Depuis le 30/01/2012,
54066 personnes
ont visité le site de l'Association Racine.

Nombre d’adhérents

Au 24 février 2017:
192
personnes ont adhéré à l'association Racine

*** Bulletin d'adhésion***

Diaporama

2ème journée RACINE le 1er septembre 2013 :

Calendrier

mai 2012
L M M J V S D
« Avr   Juil »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031