Derniers commentaires

Archives mensuelles : octobre 2013

Mais que craignaient-ils ?

En juillet 2012, lors des discussions entre avocats relatives à la rédaction d’un communiqué commun, les dirigeants de la SCI du circuit de Gasques ont émis le souhait d’organiser conjointement avec notre association une réunion publique. Nous avons accepté immédiatement, espérant, à travers ce débat, obtenir informations et explications sur les lacunes et les nombreuses contradictions du dossier.

Cette réunion devant être préparée en présence de nos avocats respectifs, nous avons attendu des propositions de dates pour la réunion préparatoire. Le temps des vacances passé, et sans nouvelles des demandeurs, notre défenseur a repris contact avec leur représentant. Quelle ne fut pas notre surprise d’apprendre que ce dernier avait été déchargé du dossier, qu’il n’avait pas connaissance du nom du nouvel avocat des demandeurs, et qu’il ignorait leur intention quant à la réunion publique.

Dubitatifs mais confiants dans les engagements pris, nous avons attendu un appel de leur nouveau conseil juridique. En vain.

Un an s’étant écoulé, las d’attendre, nous avons adressé aux pétitionnaires, le 13 septembre dernier, un courrier leur demandant de bien vouloir nous indiquer, sous quinzaine, la suite qu’ils comptaient donner à leur demande. Comme nous pouvions nous y attendre, aucune réponse ne nous est parvenue.

Cette attitude, à la limite de l’impolitesse, est devenue une constante de la part des dirigeants de la SCI du circuit de Gasques. Enfermés dans « leur tour d’ivoire », ils ne communiquent pas et n’agissent que par actions en justice. Mais qu’avaient ils donc à craindre de cette réunion publique ?

  • qu’à cette occasion il soit porté atteinte à leur intégrité physique ? Mais nous ne sommes pas des voyous. Lors de la réunion publique que nous avons organisée en mars 2012, nous avons laissé la parole à quiconque voulait la prendre, et personne n’a été molesté.

  • d’être mis devant les contradictions évidentes contenues dans le dossier d’enquête publique ? Il aurait été très intéressant d’écouter leur version.

  • d’avoir à s’expliquer sur la totale transformation du projet initial ? Nous comprenons que ce soit difficile de le nier en public.

  • de devoir écouter les récriminations de leurs voisins et éventuels riverains du circuit ? Les différentes présentations du projet en sont la cause et ont provoqué, à juste titre, la colère des personnes concernées.

Pour ce qui nous concerne, nous sommes déçus mais pas étonnés par cette posture de retrait. Au fil du temps nous avons beaucoup appris de l’attitude de ceux que nous sommes obligés de considérer maintenant comme des adversaires. Dommage, les riverains et toutes les personnes concernées par ce projet d’aménagement méritaient une toute autre considération de la part de personnes venant porter atteinte à leur qualité de vie.

Le conseil d’administration

Visitor Stats

Depuis le 30/01/2012,
33957 personnes
ont visité le site de l'Association Racine.

Nombre d’adhérents

Au 24 février 2017:
192
personnes ont adhéré à l'association Racine

*** Bulletin d'adhésion***

Diaporama

2ème journée RACINE le 1er septembre 2013 :

Calendrier

octobre 2013
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031